Alchémille vulgaire

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Alchémille vulgaire

Alchemilla vulgaris
Rosaceae

Pharmacopée Française liste A

Synonymes : Alchemilla xanthochlora, Alchemilla glabra
Noms vernaculaires:
manteau de Notre-Dame, pied de lion, porte rosée, mantelet des dames, l’herbe des alchimistes

Botanique : plante herbacée vivace abondante en Europe à climat tempéré dans les lieux humides.Absente du bassin méditerranéen.  Ses feuilles sont lobées et dentelées, leurs petits poils conservent la rosée. Les fleurs sont en corymbe d’un jaune verdâtre.

Parties utilisées : parties aériennes fleuries séchées contenant un minimum de 6% de tanins.

Principaux constituants :famille des polyphénols:Tanins(6 à 8%)dont la concentration est maximale pendant la floraison de mai à octobre, Flavonoïdes,Acides phénols,Triterpènes.

Propriétés
– astringente,anti-diarrhéique
– hémostatique,anti-hémorragique
– activité “progestérone-like”
– cicatrisante,vulnéraire
– anti-oxydante

Indications

– affections gynécologiques : syndrome prémenstruel, pré-ménopause, dysménorrhées,fibrome,endométriose
– diarrhée,gastro-entérite
– troubles veineux chez la femme en insuffisance lutéale:varices,hémorroïdes(en période prémenstruelle)
– aphtes et stomatites.

Précautions 

contre-indication clinique: hyperfonction progestative.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en infusion : laisser infuser 15 min, 10 g d’alchémille vulgaire pour 500 ml d’eau chaude par jour.
Dans les troubles gynécologiques,prendre dans la 2ème partie du cycle menstruel et sur 3 cycles consécutifs.
– TM : 20 à 50 gouttes 3 fois par jour durant la 2ème partie du cycle
– EPS : 2 c à café par jour durant la 2ème partie du cycle

Usage externe
infusion de 100 g de drogue/litre d’eau pour bains de bouche ou gargarisme,nettoyage des plaies et des blessures.