Bouillon blanc

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Bouillon blanc

Verbascum thapsus
Scrofulariacées

Synonymes : molène, cierge de Notre-Dame, herbe de la Saint-Fiacre, Verbascum densiflorumVerbascum phlomoides, fleur de grand chandelier, oreille de St-Cloud

Botanique : plante bisannuelle pouvant atteindre 2m de haut. Ses feuilles sont laineuses, couvertes de poils blancs et les fleurs jaunes sont disposées en épi.

Parties utilisées : fleurs

Principaux constituants : mucilages, acide uronique, iridoïdes, saponosides, flavonoïdes

Propriétés
– émollient
– anti-inflammatoire
– pectoral
– antimicrobien
– analgésique
– diurétique

Indications
– infections pulmonaires, bronchite aiguë ou chronique
– inflammation de la gorge, angine, trachéite
– asthme
– rhumes, sinusites
– hémorroïdes
– troubles digestifs douloureux, diarrhées douloureuses
– crevasses, gerçures, piqûres d’insectes, dermatose, furoncle, brûlure (en application locale)
– cystite

Précautions 
Aucune précaution d’emploi aux doses thérapeutiques recommandées.
Déconseillé chez l’enfant de moins de 12 ans.
L’infusion de bouillon blanc seul doit être filtrée sur un linge fin pour éliminer les poils irritants de la corolle.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en infusion :  par jour

Usage externe
– en infusion : laisser infuser pendant 15 min, 5g de bouillon blanc dans 500ml d’eau chaude en bain de bouche ou application locale

Informations
Le bouillon blanc fait parti des fleurs pectorales, il entre donc dans la composition de notre mélange pectoral.