Chélidoine

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Chélidoine

Chelidonium majus
Papaveracées

Synonymes : herbe aux verrues, grande éclaire, herbe d’hirondelle

Botanique : cette plante herbacée, vivace de 30 à 80 cm, pousse dans les murs, les décombres et les zones périurbaines d’Europe et d’Asie tempérée.

Parties utilisées : plante entière

Principaux constituants :  alcaloïdes (latex = chélidonine, sanguinarine, acide chélidonique, stylopine, spartéine), caroténoïdes

Propriétés 
– cholagogue, cholérétique
– antispasmodique
– diurétique
– hypotenseur
– antiviral, antibactérien

Indications
– troubles de la vésicule biliaire, troubles gastriques et duodénaux
– angine de poitrine, athérosclérose
– hypertension
– asthme
– ophtalmie

Précautions 
Seule la plante sèche peut être utilisée en infusion, jamais la plante fraîche.
Déconseillé chez l’enfant de moins de 12 ans et la femme enceinte.

Mode d’utilisation
Usage interne
– faire infuser pendant 10min, 7g de chélidoine pour 500ml d’eau chaude et boire 3 tasses par jour entre les repas

Usage externe
– décoction pour bains oculaires

Informations
Le latex frais appliqué quotidiennement sur une verrue la ferait disparaître. Ne pas appliquer sur une peau saine car cette sève est caustique. Faire attention aux yeux.

Le nom de chélidoine vient du grec chelidôn qui signifie hirondelle car la plante débuterait sa floraison à l’arrivée des oiseaux et la terminerait à leur départ.