Coquelicot

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Coquelicot

Papaver rhoeas
Papaveracées

Synonymes : pavot sauvage, pavot des champs,  pavot des moissons, ponceau, pavot rouge

Botanique : Plante annuelle que l’on rencontre au bord des chemins, dans les jachères et les terrains en friche.
Le coquelicot était à l’origine une plante messicole (se trouvant dans les moissons) avant l’utilisation intensive d’herbicides dans les cultures.
Le coquelicot a une tige velue et des feuilles découpées. La fleur est composée de quatre pétales rouges tachés de noir à la base. Les étamines, au centre de la fleur, sont également noires. Son fruit est appelé capsule et dissémine des petites graines noires au gré du vent.

Parties utilisées : pétales

Principaux constituants :  anthocyanosides (cyanidol) qui lui donne sa couleur, alcaloïdes et mucilages

Propriétés
– sédatif
– antitussif
– antispasmodique
– adoucissant

Indications
– insomnie des personnes délicates, des enfants et des personnes âgées
– nervosité
– toux
 tachycardie de l’adulte

Précautions 
Aucune précaution d’emploi aux doses thérapeutiques recommandées

Mode d’utilisation
 Usage interne 
– en infusion : laisser infuser pendant 15 min, 10g de pétales pour 500ml d’eau
à boire en 3 fois au cours de la journée en cas de nervosité, palpitations cardiaques ou toux
à boire le soir en cas de troubles du sommeil

Usage externe 
– en cataplasme en cas d’inflammation des paupières

Informations 
 Les pétales de coquelicot entrent dans la composition des fleurs pectorales, de notre mélange pectoral et de notre mélange sédatif n°1
Le coquelicot est un colorant naturel.