Millepertuis

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Millepertuis

Hypericum perforatum
Hypéricacées

Synonymes : herbe de St-Jean, herbe aux piqûres, chasse-diable, herbe à mille trous, herbe percée

Botanique : plante vivace, de 20 à 80 cm, commune des lieux incultes et des bords de chemins en Europe et en Amérique du Nord, le millepertuis a de jolies fleurs jaunes à 5 pétales et des feuilles parsemées de petits “trous” translucides.

Parties utilisées : sommités fleuries

Principaux constituants : huile essentielle, composés phénoliques, flavonoïdes, naphtodianthrones

Propriétés
– antidépresseur
– stimulant du système nerveux central
– antibactérien
– cicatrisant
– astringent
– adoucissant
– antiprurigineux
– antalgique de la cavité buccale et du pharynx (en gargarisme)

Indications
– dépression légère à modérée : état dépressif survenant lors de stress décompensé ou autres situations physiologiques comme la ménopause, dépression saisonnière, tristesse passagère accompagnée de baisse d’intérêt et de troubles du sommeil
– affections dermatologiques
– crevasses, écorchures, gerçures, piqûres d’insectes
– érythèmes solaires, brûlures superficielles et peu étendues, érythèmes fessiers

Précautions 
Attention, risque d’interaction médicamenteuse. L’association de la prise de millepertuis avec d’autres médicaments peut entraîner une diminution de leur efficacité. A l’inverse, une interruption brutale de la prise de millepertuis peut majorer la toxicité de ces médicaments. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
Le millepertuis est photosensibilisant.
Déconseillé chez la femme enceinte, allaitante et chez la personne de moins de 18 ans.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en infusion : laisser infuser 10 minutes, 2 à 4 g de plante pour 250 ml d’eau chaude

Usage externe
en cataplasme ou en gargarisme