Noyer

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Noyer

Juglans regia
Juglandacées

Botanique : les noyers sont des arbres largement cultivés dans le monde, ils seraient originaires du Proche-Orient. En France, il est principalement cultivé dans le Périgord et le Dauphiné.

Parties utilisées : feuilles

Principaux constituants :  tanins, hydrojuglone, juglone, flavonoïdes, acides phénols

Propriétés
– hypoglycémiant
– dépuratif
– astringent
– antalgique de la cavité buccale et du pharynx
– reconstituant de la flore intestinale après des antibiothérapies répétées
– tonique
– antiseptique
– antidiarrhéique
– adoucissant et antiprurigineux

Indications
– diarrhées légères
– insuffisance veineuse : jambes lourdes, hémorroïdes
– diabète

En usage externe
– démangeaisons et desquamations du cuir chevelu avec pellicules
– affections dermatologiques : crevasses, écorchures, gerçures, piqûres d’insecte, érythèmes fessiers, érythème solaire, brûlures superficielles et peu étendues
– transpiration excessive des mains et des pieds
– angines
– jambes lourdes

Précautions 
Aucune précaution d’emploi aux doses thérapeutiques recommandées.
Le traitement sera limité à une semaine.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en infusion : 5 g pour 250 ml d’eau bouillante, laisser infuser 15 minutes.

Usage externe
– en décoction : 50 g pour 1 litre d’eau, bouillir 15 minutes.

Informations
La feuille de noyer est présente dans notre mélange diabète.