Prêle

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Prêle

Equisetum arvense
Equisetacées

Synonymes : prêle des champs, queue de renard, queue de cheval, queue de rat, queue de chat, herbe à récurer

Botanique : plante herbacée de 20 à 60 cm de haut que l’on rencontre dans les prairies humides d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du nord.

Parties utilisées : parties aériennes stériles

Principaux constituants : silicium, flavonoïdes, calcium, potassium

Propriétés
– diurétique
– reminéralisant
– hémostatique, astringent
– cicatrisant
– anti-inflammatoire
– antiradicalaire

Indications
– arthrose, douleurs articulaires, maladie du cartilage, rhumatismes
– cystites, infections rénales, calcul urinaire
– déminéralisation,consolidation des fractures, ostéoporose post-ménopausique
– athérosclérose
– croissance
– chute des cheveux, cheveux et ongles cassants
– rétention d’eau, œdème
– crampes
– aphtes
– adjuvant des régimes amaigrissants

Précautions 
Bien respecter la quantité recommandée.
Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 12 ans, la femme enceinte et allaitante.
Ne pas confondre avec la prêle des marais (Equisetum palustre) qui est toxique.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en décoction : faire bouillir 15 min, 10g de prêle dans 500ml d’eau, 3 à 4 tasses par jour

Usage externe
– plaies, ulcères de jambe, cancers ulcérés
– aphtes

Informations
La prêle se trouve dans nos mélanges amaigrissants A, B et C.