Tussilage

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Tussilage

Tussilago farfara
Astéracées

Synonymes : pas d’âne, herbe de Saint-Quentin, chasse-toux, tâtonnet, pas de cheval

Botanique : petite plante des endroits humides. Le tussilage a de larges feuilles à la base de la tige qui apparaissent après la floraison. La fleur est jaune d’or et a une odeur de cire.

Parties utilisées : capitules

Principaux constituants : mucilage, flavonoïdes, alcaloïdes, caroténoïdes, triterpènes

Propriétés
– expectorant
– tonique
– béchique
– adoucissante
– antitussive, antispasmodique
– dépuratif

Indications
– extinction de voix, trachéite, laryngite
– angine
– toux, bronchite
– asthme
– convalescence de grippe

Précautions 
Déconseillé chez la femme enceinte ou allaitante.
Il ne faut pas utiliser le tussilage de manière régulière et sur une trop longue durée, limiter à quelque jours.
S’il est utilisé seul, il faut filtrer l’infusion sur un linge.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en infusion : faire infuser 10 min, une cuillère à dessert de tussilage dans une tasse d’eau bouillante, 3 à 4 fois par jour entre les repas

Informations
Le tussilage fait parti des fleurs pectorales et entre dans la composition de notre mélange pectoral.