Valériane officinale

Index Alphabétique
Index Thérapeutique

Valériane officinale

Valeriana officinalis
Valérianacées

Synonymes : herbe-aux-coupures, guérit-tout, petite valériane, herbe-aux-chats

Botanique : Grande herbe vivace (jusqu’à 2 m) que l’on trouve dans les zones humides, bords de cours d’eau et bois d’Europe, hors bassin méditerranéen. Les feuilles sont en rosettes à la base de la plante. Les fleurs sont disposées en ombelles blanches ou roses au sommet de la tige.

Parties utilisées : racines et rhizomes

Principaux constituants :  sesquiterpènes, iridoïdes, huiles essentielles, alcaloïdes

Propriétés
– sédatif nerveux, inducteur du sommeil
– médicament de l’équilibre nerveux : anxiolytique, antidépresseur
– antispasmodique, anticonvulsivant

Indications
– troubles mineurs du sommeil, rumination due à une exaspération émotionnelle
– nervosité, plante des suites d’un stress prolongé, névroses, hystérie
– neurasthénie, un sentiment d’être à bout, appareil psychologique émotionnel débordé
– convulsions infantiles, adjuvant dans l’épilepsie
– tachycardie
– bouffées de chaleur

Précautions 
Aucune précaution d’emploi aux doses thérapeutiques recommandées.
Usage déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

Mode d’utilisation
Usage interne
– en infusion : faire infuser 10 min, 5 g de racines pour 500 ml d’eau chaude à boire entre les repas en fin de journée et le soir

Informations
La valériane entre dans la composition de notre mélange sédatif n°2.
La valériane s’utilise de préférence en mélange en raison de son goût prononcé.
La valériane attire les chats et les excite.